jeudi 14 août 2014

Hiérarchisation des luttes



 

4 commentaires:

hypathia a dit…

Le diagramme du milieu me paraît optimiste : les femmes battues sont trop haut (elles zont kapa rester ! entend-on la plupart du temps :( Et mes partages sur Twitter montrent une nette empathie pour les animaux (tant mieux !). Sachant que dans tous les cas, les deux sont atteints du syndrome de Stockholm, femmes battues et animaux d'élevage ou domestiques maltraités. A part ces remarques, c'est vrai que l'antagonisme entre causes est une objection de mauvaise foi. Le clivage est entre ceux qui s'engagent pour des causes, peu importe lesquelles, et ceux qui ne font jamais rien pour personne.

how a dit…

Purée (désolée si ça n'a pas de rapport direct avec le dessin) mais on dirait moi la nana à qui tu parle héhé (enfin physiquement bien sur pas dans ses réponses)message inutile du soir bonsoir.

Anonyme a dit…

Dans le mille encore une fois ... pas plus tard que ce mois ci j'ai lu "c'est bien beau de s'occuper des animaux mais il faudrait commencer par l'humanité" .

J'ai alors demandé à la personne ce qu'elle faisait pour l'humanité. Le mec m'a répondu "rien mais je respecte les deux" ..... envie de rire et de meurtre à la fois.

Le diagramme est magique sinon ! Une société dominée par les débats de comptoir -_-

veggie poulette a dit…

Merci!