jeudi 4 août 2016

Argumentations et pilules








En fait, Insolente Veggie a fait un dessin sur le même sujet (cliquez ici pour le voir). Et depuis, j'essaye d'expliquer ça aux gens qui me posent la question. Mais en fait, souvent, les gens n'écoutent pas.

6 commentaires:

caroline a dit…

bonjour, une petite précision, les animaux ne sont pas supplémentés parce qu'ils manquent de B12 ou pour que nous humains en bénéficions. Certaines espèces sont supplémentées car la B12 joue pour elles le rôle d'un facteur de croissance qui accroît la productivité de l'élevage.

Ceci dit, le coup de la B12, oui, mais avec une variante : et les bactéries, ce ne sont pas des animaux ? donc tu exploites les bactéries !
ou alors : donc tu es une droguée et sans big pharma et monsonto tu ne pourrais rien faire ....

Lili Gondawa a dit…

Bonjour Caroline,
As-tu une source quant à la B12 utilisée comme facteur de croissance ? Je suis vivement intéressée par en savoir plus sur cette information !
En te remerciant,
Lili

Zoë Tenshi a dit…

Peut-être que ils n’écoutent pas par ce que tu leur dis qu'ils mangent du cadavre? Par ce que pour faire se braquer les gens, c'est pas mal comme solution ^^

Sinon, je suis végétarienne et je manges aussi du cadavre, de carottes, de champignons et d'autres légumes, mais du cadavre tout de même ^^

veggie poulette a dit…

Non, on ne parle pas de cadavre pour les carottes et les champignons ^^
En fait, j'ai rarement le courage de dire à quelqu'un qu'il "mange du cadavre", mais c'est plutôt quelque chose qui fait réagir et réfléchir, si la personne n'est pas du genre à se braquer très vite, ça peut amener à une réflexion.
En vrai, je suis beaucoup trop conciliante, diplomate et polie avec les gens IRL, c'est plutôt ça mon handicap. Je me rattrape dans mes dessins... Je suis vegan depuis près de 10 ans, donc je commence un peu à avoir l'habitude de parler du sujet, mais merci pour le conseil, on peut toujours s'améliorer en effet. Mais encore une fois IRL je ne le dit pas, même si je devrai peut-être oser, pour faire réagir.

veggie poulette a dit…

Je vais préciser parce que mon commentaire précédant était un peu agressif. Ce n'est pas un concours de temporalité bien sûr, parce que dès les 6 premiers mois de veganisme, en général, on a déjà eu droit à la quasi totalité du panel des répliques qu'on entendra toute sa vie: le cri de la carotte, les protéines, le lion qui mange la gazelle etc.
Ceci dit avec le temps on affine ses réponses. Quand je parle aux gens de veganisme je parle le plus souvent d'"animaux morts", mais bon c'est exactement la même chose que "cadavre", sauf que les gens le prennent moins mal, bizarrement. Par contre j'évite si possible de parler de viande, parce que cela ramène l'animal à un statut de produit de consommation et le réifie.
Quand on milite tout le monde a sa petite idée sur comment on devrait plutôt faire. En général on nous dit qu'il faut être tout mignon, et puis plutôt parler écologie et santé, etc. Mais en fait je veux la libération animale, je vais pas faire semblant. Je ne peux pas. C'est pour cela que le plus souvent, dans un débat IRL je reste très soft et très polie, parce que je ne peux pas en vrai secouer les gens pour leur dire à quel point on vit dans un monde où on met des hublots aux vaches et où on préfère envisager de manger du lait de cafard que de se passer définitivement de consommer des animaux, et que yen a marre.
Pour en revenir à mon dessin, c'est tout simplement qu'en fait, dès que votre réponse ne ressemble pas à une punchline, les gens décrochent, sauf si ils voulaient réellement entendre votre réponse.
Mais en fait la plupart du temps les gens opposés au veganisme cherchent juste à avoir le dernier mot.

Wawash a dit…

Ca les dérange qu'on prenne des compléments alimentaires mais par contre eux bouffer la pilule et se remplir d'hormones tous les jours, ça c'est pas dérangeant.