dimanche 4 août 2013

Diplomatie


 21h30:


21h54:


22h26:


01h03:


Boire ou militer, il faut choisir?

12 commentaires:

Stéphanie ..... a dit…

Boire de l'alcool par contre çà ! ça entraine des carences c'est certain .....

Emma a dit…

Tu as tenu plus de 2h ! Bravo :)

Adrien Boulet a dit…

J'ai cessé d'être souriant et sympa, ça sert à rien.

J'ai fait passer des connaissances au végétarisme, et ça n'a jamais été en essayant d'être particulièrement aimable en serrant les fesses.

veggie poulette a dit…

Je pense que la bonne méthode c'est la franchise. J'essaye de ne pas être agressive, même si des fois je ne suis pas loin de sortir de mes gonds quand je sens un gros mépris de la part de mon interlocuteur, mais pour autant je ne suis pas une ambassadrice du veganisme. Chaque fois que j'ai tenté de mettre à l'aise la personne en face de moi j'ai eu l'impression de trahir les animaux. Sans être violente verbalement on ne peut pas pour autant minimiser l'importance du massacre en acceptant des discours du genre "ça ne me pose pas de problème que tu sois vegan du moment que tu ne m'impose pas ton choix, chacun fais comme il veut". Ce à quoi j'ai tendance à répondre que oui, je ne vais pas mettre des couteau sous les gorges des gens pour les forcer à devenir vegan, mais que ça ne m'empêchera pas d'être révoltée par l'exploitation animale et par l'indifférence qu'elle suscite.

Cantin Laura a dit…

J'ai toujours perçu plus d'intolérance de leur part que de la mienne.
Au bout d'un moment, devant tant de persécutions, comment ne pas s'énerver? Et après on passe pour des intolérants? Mais comment ne pas s'énerver quand des gens s'acharnent sur nous?

Même sans parler du fait qu'on a obsiously raison, quand une personne s'acharne à te juger, ou que tu sens un jugement dans ses questions, c'est NORMAL de finir par montrer un agacement.

Cantin Laura a dit…

Je ressens davantage d'intolérance de leur part. On nous pose des questions tout le temps avec un fond de jugement qu'on peut bien percevoir. Évidemment qu'au bout d'un moment, on fini par être agacé.

Florent a dit…

Bonjour, bravo pour vos engagements, je suis végétarien et il y a un truc que je ne comprends pas chez les vegan et jusqu'à maintenant aucun végan n'a su me répondre. Toute la pression est sur vous ;) pourquoi ne pas manger d'oeufs ? je parle bien sur d'oeufs de poules élevées au grand air voir chez soi dans son jardin, nourries correctement, pas systématiquement tuées dès qu'elles ne sont plus capable de pondre ... il s'agit là de quelque chose de naturel, qui ne nuit pas à l'animal et qui de plus serait du gaspillage si nous ne les mangions pas. A moindre niveau, la même question pourrait se poser avec le lait de brebis ou chèvre (chez un producteur respectueux qui ne prive pas les petits du lait de leur mère et n'utilise que le surplus) consommés bien sur en petite quantité. j'aimerais avoir votre avis sur le sujet, sans passer par les méfaits des protéines animales sur l'organisme, je connais bien le sujet je suis naturopathe.

veggie poulette a dit…

Pour Florent: D'abord je pense que c'est déjà très difficile d'avoir des poules au grand air dans des condition qui respectent VRAIMENT leur physiologie. Mais ça devient carrément impossible pour ce qui est des produits laitier, vu que pour une femelle donne du lait, il faut qu'elle ait un petit. Et ce lait lui étant destiné, le "surplus" serait très limité en quantité et en temps. Et ça nécéssiterait d'avoir toute une petite famille (bouc, chèvre et chevraux) tout ça pour un bol de lait...
Mais la vrai raison pour laquelle les vegans ne consomment ni lait, ni oeufs, ni miel, est qu'ils refusent l'EXPLOITATION animale. Ce concept va au-delà de la notion de maltraitance. Il s'agit de considérer que l'animal n'est pas un objet de production, ni une machine à produire. C'est un être capable de sensibilité.
Enfin, pour en revenir aux oeufs, je pense en effet que c'est un cas à part puisque les oeufs sont produits de manière systématique (comme toute ovulation en fait!). Mais à titre personnel je n'en voit pas trop l'intérêt vu que je ne vois pas trop l'intérêt gustatif des oeufs.

Bubbles World a dit…

Salut. Je découvre ton blog, je l'ai dévoré d'une traite, j'adore tes dessins et ton humour ! Je te contacte afin de savoir si cela t'embête si je relai ton site sur mon blog, et que j'y poste quelques dessins de temps en temps, toujours en citant ton blog ?
Tes dessins illustrent tellement bien la vie courante, avec un humour subtile, juste ce qu'il faut d'autodérision :-)

Je fais désormais partie de tes fans ;)

Misha a dit…

Le problème des œufs, au-delà du fait de considérer la poule comme un moyen de production ; c'est la façon de se procurer ladite poule pondeuse.

En effet, en choisissant une femelle, on accepte en même temps le fait que ses congénères mâles aient été broyés à la naissance, faute de productivité. (Les poulets de chair et les poules pondeuses n'étant pas issus de la même race, pour des raisons évidentes de productivité).

zarik a dit…

Bonjour et bonne année. Tu ne devrais pas appeler les viendistes des "omnivores" car l'espèce humaine n'est de toute manière pas du tout omnivore. De même que nous nous appelons végé, appelle-les "carni".

On devrait même dire charognards puisqu'à la différence des vrais animaux carnovires, les viandistes ne mangent que de la bête morte...

veggie poulette a dit…

Les humains ne sont pas carnivores. Les humains qui mangent de la viande sont omnivores puisqu'ils mangent des animaux et des végétaux.