jeudi 25 août 2011

Nobody's perfect

Les non-végétariens s'imagine souvent que les vegans ont comme principal problème une grosse sensation de privation.

Mais en réalité, quand un végé voit de la viande, ça fait plutôt ça:

D'ailleurs si ça vous fait penser à ce dessin d'Insolente Veggie, c'est normal, non pas que j'ai voulu l'imiter (je me suis rendue compte de la ressemblance après l'avoir dessiné), mais plutôt que quand on devient végétarien, et à fortiori vegan, c'est qu'on pense justement à ce qui se cache derrière un steack (ou autre).

Non, les vrais problèmes des vegans sont en fait plus souvent:

1° Les phobies




2°Les paradoxes


3°Les gens un peu lourds






4°Les vegans-perfectionnistes


Et là vous vous dites, oh elle a piqué la blague de la vegan police de Scott Pilgrim (voir l'extrait ici) Mais en fait, le premier à m'avoir fait la blague est un fruitarien straight edge. Si il me reconnaît, je lui passe le bonjour!

18 commentaires:

Ryu a dit…

Huhu, joli florilège !

Pour la phobie, je ne peux que compatir. Je dirai même que le dessin tombe à pic : en ce moment même, l'accès aux toilettes m'est bloqué par... une grosse araignée... que je refuse de tuer, mais que je suis incapable de mettre gentiment dehors moi-même. Du coup, bah... j'attends qu'elle parte, ah ah -_-'

Sinon, pour tout le reste, c'est tellement véridique ! Surtout le tout premier dessin ! C'est fou comme on voit le monde différemment, quand on devient végé... Comme l'animal, même transformé et tranché et assaisonné dans l'assiette, bah reste un animal, non un aliment... un condensé de souffrance, une victime :/

Sinon, je me posais la question : Pourquoi ne pas nourrir végé tes compagnons canins ? C'est pas une critique hein, juste de la curiosité, parce que moi je suis en train de me renseigner pour faire doucement transiter les trois félins qui vivent chez moi vers un régime à base de croquettes Amicat...

veggie poulette a dit…

Merci!
bah pour les p'tits chiens, disons que ça me pose un problème majeur: le chien n'étant pas un humain (ahah!), je ne sais pas comment nourrir (et surtout si c'est possible) un chien de manière à la fois équilibré et végétarienne.
Alors je sais que y a des croquettes végétariennes toutes prêtes sinon, mais qu'elles coûtent un bras.
Pourtant, Creeper et Bunk ne rechignent pas devant un plat végé: dès que je leur file mes restes, ils sont comme des fous, on voit bien qu'ils préfèrent ça au croquettes; pareil avec le fromage de l'homme-poulpe. Cependant, même si je leur achetait des croquettes végé tout ça machin, ça n'empêche que j'aurai toujours autant de mal à les empêcher de bouffer tous les escargots qui passent à leur portée...

Ryu a dit…

Ca m'étonne pas pour les chiens, j'ai même un chat qui essaie de voler mon fromage végétal et saucisses de soja fumées... Ils savent ce qui est bon, huhu !

Enfin, c'est sûr que changer l'alimentation de nos compagnons à quatre pattes, c'est délicat. Mais tu vois, moi je me fais basher par mon entourage justement parce que je tiens à arrêter les croquettes carnées, dans tous les cas y aura toujours des gens pour critiquer ! >.<

veggie poulette a dit…

C'est vrai!

iv a dit…

Purée ils sont vraiment super tes articles!

Le cri de Munch est vraiment excellent, je te repiquerai le principe (c'est toi qu'a commencé).

veggie poulette a dit…

Merci beaucoup!

Bah tu peux y aller, je ne pense pas être la première (loin de là!) à parodier "le cri"!

Yume a dit…

Sympa l'article :), j'ai hâte de me remettre au dessin pour faire des choses de ce genre. J'aurais pas mal de choses à faire passer.
Pour les chiens végétariens, aucun souci, il n'y a pas plus de questions à se poser qu'un humain végétarien. http://www.youtube.com/watch?v=XPpidyjNAJc En plus, les chiens ne sont pas compliqués. Au fait, le reportage a été tournée en 1991 !
Un peu d'infos si passage végétalien :
http://liberationanimale.wordpress.com/2011/04/02/des-chiens-et-des-chats-vegetariensvegetaliens/

Sinon, je suis vegan ^^, les seules choses que je comprends pas, c'est les vegan qui font de l'équitation ou qui adoptent en animalerie... J'en découvre de plus en plus.

Pour les similis-carnés ou fromages végétaux, je dis rien, chacun son avis. Je pense qu'on pourrait dire que les similis-carnés auraient pu exister avant la viande. Il faudrait peut-être changer le nom par contre de certains produits qui contiennent le nom de l'animal.

veggie poulette a dit…

Merci!
Pour les chiens, bah je sais pas franchement, mais je vais me renseigner parce que si il y a une chose que je sais, c'est que les croquettes industrielles, c'est de la merde!
Pour les vegan qui achètent un animal, franchement moi aussi j'ai un peu de mal, sachant que ça nourrit un système d'exploitation, et qu'en plus il y a tant d'animaux à adopter! En revanche j'ai lu sur facebook qu'il y a des vegans qui sont contre le fait d'avoir des animaux tout court. Alors oui, adopter un animal à tords et à travers, c'est à dire sans avoir par exemple un espace suffisant, ce n'est pas raisonnable; mais on ne peut pas faire comme si la domestication n'existait pas. Si le monde devenait vegan, ça serait la fin des animaux "de race", ces pauvres êtres dégénérés par des siècles de consanguinité. Les animaux redeviendrait sans doute progressivement "sauvage", etc...
En attendant, adopter un animal dans un refuge, c'est peut-être lui offrir une meilleure vie.

Sinon pour l'équitation bien sûr l'équitation en club n'est pas compatible avec le concept de libération animale, il ne l'est même pas avec celui de "protection animale", au vue de ce qui se passe dans le domaine de l'équitation. Mais en soi, monter un cheval de manière éthologique, sans mors ni fer et avec une salle orthopédique (et un poids limite!)n'est pas gênante pour le cheval et peut même lui permettre de s'occuper (car un cheval a besoin d'espace et d'exercice!). Mais ces conditions sont rarement réunies, donc on peut parler d'une forme de maltraitance le plus souvent (sans parler de ces horribles clubs où les chevaux passent du box au manège sans jamais rien voir d'autre de leur vie, ou, encore pire, des courses hippiques...)

Quant aux similis carnés, moi j'aime, c'est pas pour rien que je m'appelle veggie poulette! Mais si on appelle ça "protéines de soja texturés" ça me va aussi :)

Typy Zoberman a dit…

Moi aussi, j'ai arrêté d'expliquer aux gens que c'était des substituts. Si certaines personnes trouvent que le seitan ressemblent à du poulet, c'est eux que ça regarde, personnellement, je ne me souviens plus. Quand on me demande ce que c'est, je dis que c'est du gluten de blé.

Le coup de la frustration, on me le fait tout le temps. Un jour, j'ai laissé échapper que c'était dur d'être végétarienne, et mon interlocuteur n'a pas compris que j'étais épuisée de lire des listes d'ingrédients plus improbable les unes que les autres, mais que je souffrais de ne pas manger de viande. Je fais plus attention à ce que je dis, maintenant.

veggie poulette a dit…

C'est vrai que c'est dingue comme souvent nos paroles sont interprétées toujours dans le sens le plus végéphobique possible...

Yume a dit…

Oui je suis d'accord sur la domestication. Je me prononce jamais contre la domestication car j'ai recueilli des animaux chez moi et je me vois pas les abandonner. La société fait qu'on pourra pas supprimer la domestication tant que les gens feront de l'élevage, abandonneront des animaux domestiqués ...

Sinon, pour l'équitation éthologique, là, pas d'accord ^^. D'ailleurs, ça ne devrait pas porter ce nom là car l’éthologie, c'est juste de l'observation, et ça va pas plus loin sur l'animal. Je pense qu'on a pas à monter sur un animal, on ne monte pas sur les autres animaux ni sur les humains, donc pourquoi on soumettrait le cheval pour notre plaisir et pas pour le sien ? :). Je pense que l'humain doit être à côté et non dessus. De plus, dans l'équitation éthologique, il y a toujours le débourrage, la domination, la soumission, le fait de forcer l'animal à faire des choses dont il n'a pas envie... A se demander si les personnes qui font de l'équitation éthologique ou classique aiment vraiment les chevaux ou les aiment parce-qu'ils peuvent s'en servir ?
J'ai lu sur les forums et facebook pas mal de personnes qui ont des chevaux dont des personnes qui font de l'équitation éthologique. J'ai lu une qui se dit vegan qui fait de l'équitation éthologique et qui force le cheval dans certaines choses qu'elle fait. J'ai aussi lu il y a pas longtemps que le cheval l'a envoyé en l'air ... et pourtant, je trouve que c'est elle qui a l'approche la moins pire sur l'équitation éthologique dans les personnes que j'ai croisé jusqu'à présent.
Est-ce que le fait qu'un cheval ait besoin d'exercice justifie la montée sur le cheval ? non ! Qu'est ce qu'il en pense le cheval d'être monté ? :) Les autres animaux domestiques ont aussi besoin d'exercice, on leur monte dessus ? ;). Et le besoin d'exercice dépend des chevaux, de leur dépendance à l'humain, de où ils trouvent leur nourriture, de l'espace qu'ils ont, de la génétique, du fait qu'ils soit sujets à l'embonpoint ou pas...
J'ai trouvé une bonne question que quelqu'un se pose : "Ce qu'il faudrait savoir, c'est si en créant certaines races de chevaux avec un objectif d'utilisation sportive de l'animal, l'homme n'en a pas rendu certains inaptes à une vie de cheval? Savoir aussi si le passé de l'animal peut jouer: est-ce qu'un animal ayant été utilisé et travaillé pendant des années n'a pas plus de mal sur le plan santé à s'adapter à une vie sans travail qu'un animal qui n'a jamais connu le travail? "

http://chevaux-en-vacances.forumactif.ws/t655-l-exercice-physique-du-cheval-qui-travaille-pas?highlight=exercice

"Dois-je contraindre mon cheval au cours de cette activité ?

- Si je dois le contraindre, est-ce que cette activité est pour le bien-être de mon cheval ou pour mon plaisir ?"

http://ombrelibre.bloguez.com/ombrelibre/385855/Vive-le-jeu-

Sinon je connais parmi les chevaux qui ne sont pas montés des personnes de ce groupe :
https://www.facebook.com/pages/Pour-une-autre-approche-du-Cheval/169197063107529
Une personne qui sans avoir débourrer le cheval arrive à le faire suivre derrière lui pendant une balade à vélo dans la nature, rue... https://www.facebook.com/pages/Pour-une-autre-approche-du-Cheval/169197063107529

Enfin un rapport qui devrait t'intéresser ;) : https://www.facebook.com/notes/pour-une-autre-approche-du-cheval/les-chuchoteurs-et-lethologie/16118218725506

Pour les protéines de soja texturées, ça convient bien le nom ;).

A plus tard ou à bientôt ;).

veggie poulette a dit…

Bon alors j'avoue qu'à la base, moi l'équitation j'ai pratiqué, il y a fort fort looooooongtemps, et du coup en devenant vegan ça me semblait totalement incompatible. Mais j'ai rencontré des gens qui se battent notamment pour l'abandon des fers, et pour un parage au naturel, et qui ne sont pas fondamentalement contre le principe de monter à cheval. je suis cependant loin d’être la personne la plus compétente pour défendre ce point de vue, mais il tient quand même la route dans la bouche de ceux qui s'y connaissent mieux que moi, alors...

Yume a dit…

ça dépend si ceux qui s'y connaissent mieux que toi ont un point de vue neutre ;-) sur la question ou s'ils ont déjà monté à cheval et continuent ?

Moi aussi, je suis déjà monté sur un cheval deux fois dont la dernière il y a 6 ans environ mais je le regrette aujourd'hui.

Pour les gens qui se battent pour l'abandon des fers et un parage au naturel, c'est un bon combat.

Je pense que si on peut avoir un cheval en bonne santé sans qu'il y ait d'équitation, alors elle devient inutile, ce qui est le cas.

Les techniciens animaliers de laboratoire ou chercheurs pratiquent la vivisection, s'y connaissent mieux que toi et moi sur les tests de substances chimiques... Est-ce que c'est pour ça qu'il faut continuer à pratiquer la vivisection ? quand on sait que des méthodes de substitution existent.

Pour moi, c'est un peu le même genre de situation et le choix de se passer de l'utilisation de l'animal découle souvent de la morale, de notre éducation, de notre façon de voir les choses...

A bientôt !

veggie poulette a dit…

Entre un vivisecteur et quelqu'un qui fait du parage au naturel, excuse moi mais les comparer est presque insultant. Et il y a des scientifiques qui luttent contre la vivisection, mais même si la vivisection et les tests sur les animaux étaient nécessaire, je serai quand même contre. Parce que c'est une torture abominable, sans nom, c'est ma plus grande révolte et la raison pour laquelle je suis devenue vegan. C'est quelque chose qui me blesse profondément, qu'on puisse penser que si quelqu'un me disait que la vivisection est bien, je serai ok.
Sinon pour les gens précité, non, ils ont fait de l'équitation et ont arrêtés en devenant vegan. Le fait que ce soit possible de monter à cheval sans exploiter ni faire mal au cheval était juste un point de vue théorique, en fait.

Veggie Lily a dit…

Bonjour Veggie poulette,

Je suis vraiment désolée que mon premier commentaire sur ce blog soit un commentaire de critique, car j'adore ce blog (et je vais mettre des commentaires non critiques pour me faire pardonner), mais je voudrais juste réagir aux commentaires ci-dessus...
Je suis vegan ET cavalière et fière de l'être. Et j'ai des chiens, des chats, des oiseaux, des lapins, des poules, et pour rien au monde je n'imaginerais me séparer d'eux. Je suis devenue vegan parce que j'aime les animaux, et mon veganisme devrait me conduire à renoncer à ce que j'aime le plus au monde ? Quel paradoxe...
Pardon Yume, mais j'ai l'impression que tu n'y connais absolument rien aux chevaux pour affirmer que le fait de les ferrer est de la torture. Ferrer un cheval n'est pas plus de la torture que de mettre des chaussures à un être humain ! Imagine toi forcé de mener ta vie pieds nus... J'habite dans la Drôme, sur un plateau calcaire extrêmement rocailleux, le sol n'est fait que de roches. Peut-être que mes chevaux pourraient se passer de fers si ils vivaient dans le sable, dans des prairies, etc. Mais sur des terrains rocheux comme ça, c'est impossible. Cela leur fait mal, tout simplement. Le fer les soulage et il faut voir comment ils évitent les cailloux et marchent précautionneusement dès qu'ils perdent un fer ! Ferrer un cheval ne lui cause AUCUNE douleur. C'est de la corne, comme les ongles ou les cheveux. Ca ne fait pas plus mal de ferrer un cheval que de se couper les cheveux.
Mes chevaux vivent au pré, en groupe, ont énormément d'espace et sont heureux. Et ils sont ravis d'être montés, quand je viens avec le licol, ils viennent tous vers moi, j'ai même un cheval qui met la tête lui même dans le licol pour que je le sorte ! tout simplement parce qu'ils savent qu'une balade, c'est comme pour nous aller au cinéma, c'est l'occasion de sortir, et en plus je les amène à un endroit de bonne herbe où ils peuvent brouter, bref, ça n'est pas du tout une corvée pour eux, bien au contraire. Je suis désolée, mais autant je milite pour qu'on cesse de manger les animaux, de les faire souffrir, de mal les traiter, autant je ne serai jamais pour qu'on cesse la domestication. Les animaux domestiques - chiens, chats - nous aiment, et ça n'a rien à voir avec le fait qu'on les nourrit. Si je pars 2 jours, je laisse suffisamment à manger à mes animaux, et pourtant ils sont ravis de me revoir quand je reviens ! Pour moi l'amour des animaux a été à la base de mon veganisme, et donc je vis mal et ne comprends pas de me sentir jugée par d'autres vegans sur le fait que j'aie des animaux... pour moi, toutes les théories sur l'aliénation de l'animal etc sont quelque chose de très abstrait qui ne tient absolument pas devant l'affection évidente qu'un chien témoigne envers son maître.
Voilà, c'est tout !
bonne soirée et bonne continuation !

veggie poulette a dit…

Ah, oups, pas d'accord. Le ferrage cause de la douleur au chevaux, c'est pourquoi rien ne vaut un parage au naturel.
Pour comprendre de quoi il s'agit:
http://afpn.free.fr/index.html

Veggie Lily a dit…

A la théorie, je préfère l'expérience avec mes 6 chevaux... tenté l'expérience "pas de fers" pendant 2 mois (contrainte et forcée, mon maréchal ferrant était à l'hosto), plus jamais, et si on leur demandait leur avis, ils diraient pareil ! Je réagirais pareil si on essayait de m'enlever mes chaussures... Sur le site que tu mets en lien, ils précisent bien que ça risque d'être compliqué si le sol est caillouteux (=> chez moi) et que le temps d'adaptation peut durer 18 mois ! 18 mois... d'ici là, mes chevaux n'auront plus de corne et auront l'os à vif... Vraiment, je pense qu'il faut y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans un truc comme ça, je ne suis pas sûre que les chevaux apprécient vraiment l'initiative. Bref, je crois sincèrement que le combat contre les fers n'est pas le plus pertinent en matière de cause animale... en période de fêtes y a plein d'actions contre le foie gras en revanche :)
Bon mais je veux pas être là que pour critiquer car j'adore ce blog, que je trouve hyper vrai, drôle et beau.

veggie poulette a dit…

Faudrait que tu parles avec mon pote qui est pareur au naturel, il te donnerai un meilleur avis que moi :)